Si vous souhaitez nous donner un petit coup de pouce financier, votre contribution est la bienvenue sur notre compte

001-2723026-21
IBAN : BE17 0012 7230 2621
BIC : GEBABEBB
Tout don à partir de 40 € donne droit à une exonération fiscale.

 
OOPS. Your Flash player is missing or outdated.Click here to update your player so you can see this content.
Accueil
Qui sommes nous ?
Projets
Le Forum
Témoignages
Agenda
Nous soutenir
Informations
Publications
News

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Statistiques

Membres: 14150
Publications: 167
Liens: 40
Visiteurs: 3154929
You are here: Accueil arrow Informations arrow Dossiers thémathiques arrow DOSSIER: Tetralogie de Fallot
DOSSIER: Tetralogie de Fallot Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
DOSSIER: Tetralogie de Fallot
Page 2
Page 3
Page 4

Quel avenir pour les patients opérés de tétralogie de Fallot ?

La plupart des patients opérés de tétralogie de Fallot ont une qualité de vie pour ainsi dire normale. L'espérance de vie est très bonne. En effet, dans une étude récente réalisée dans notre centre, étude revoyant 191 patients opérés entre 1964 et 1984, la survie était de 90%, 30 ans après l'intervention (souvent réalisée plus tardivement à cette époque). Les nombreux progrès réalisés dans les différents aspects de la prise en charge de ces patients nous permettent d'espérer des chiffres encore meilleurs pour les patients pris en charge plus récemment ! Un suivi cardiovasculaire régulier reste cependant indispensable dans tous les cas !

La pratique du sport est autorisée chez la majorité des patients. A noter toutefois, que de façon générale, nous préconisons aux patients opérés à cœur ouvert, d'éviter de pratiquer du sport à un niveau de très haute compétition. Une activité sportive régulière, même dans des clubs ayant acquis un bon niveau reste la plupart du temps tout à fait possible.

Pour les femmes, des grossesses peuvent être envisagées chez la plupart des patientes. Un suivi cardiologique régulier, par un médecin spécialisé dans les cardiopathies congénitales devra être assuré pendant toute la grossesse et dans les mois qui suivent. En effet, la grossesse représente une situation de 'stress' important pour le système cardiovasculaire chez toute femme et ceci justifie le suivi régulier chez quelqu'un ayant bénéficié antérieurement d'une chirurgie cardiaque.

Une nuance est toutefois à apporter pour les patients ayant dès le départ des artères pulmonaires très petites ('hypoplasiques'). Même après chirurgie correctrice, si celle-ci est possible, le ventricule droit devra assumer un travail plus important que normalement, en raison du petit diamètre des artères, ce qui peut rendre ces patients peu tolérants à l'effort.

Dans les 20 ans qui suivent l'opération initiale, 10-15% des patients nécessiteront une nouvelle intervention. En effet, le chirurgien, lors de la première intervention, doit fréquemment élargir la valve pulmonaire, trop étroite au départ. Cet élargissement engendre une fuite de la valve qui normalement doit être compétente. Cette fuite de la valve peut à la longue dilater et fatiguer le ventricule droit, ce qui causera une fatigue à l'effort et parfois des troubles du rythme (tachycardies) qui peuvent être graves. En cas de mauvaise tolérance de cette fuite les médecins proposeront un remplacement de la valve pulmonaire par homogreffe ou hétérogreffe (voir ci dessus) afin de rectifier cette situation.


 
< Précédent   Suivant >