Contribution à l'édition d'une brochure sur le syndrome positionnel

Informations et conseils pratiques Image

Une kinésithérapeute a réalisé une brochure à l'attention du personnel soignant et des parents pour les sensibiliser et les informer au sujet du syndrome positionnel.

Il s'agit d'expliquer les répercussions que peuvent avoir des positions identiques prolongées sur le maintient et l'état du patient hospitalisé.

L'association Nos enfants cardiaques a soutenu financièrement en partie l'édition de cette brochure qui maintenant est remise systématiquement aux parents d'enfants concernés. 

Le syndrome positionnel du nourrisson et sa prévention.

Qu’est ce que le syndrome positionnel?

Votre bébé peut prendre des positions ou attitudes préférentielles en privilégiant un côté plutôt que l’autre. Il restera souvent dans la position qui pour lui est la plus confortable. Cela peut entraîner une dysharmonie dans le développement de votre enfant. Le syndrome positionnel est l’association de plusieurs facteurs qui agissent sur la position de la tête tel que le torticolis, de la colonne vertébrale ou encore des pieds orientés soit vers l’intérieur ou l’extérieur.
 
Quand apparaît-il?

Ce syndrome peut apparaître déjà dans les derniers mois de la grossesse ou lors des premières semaines de la vie de votre bébé.

Quelles en sont les conséquences et pourquoi le prévenir?

Ce syndrome se voit de plus en plus fréquemment. Lorsque l’ensemble des malpositions deviennent régulières, cela peut entraîner des déformations ou des attitudes asymétriques avec différents degrés de sévérité. Celles-ci peuvent être localisées mais concernent souvent l’ensemble du corps. Il est important de les éviter afin de permettre le développement harmonieux de la motricité de votre enfant.

Si les asymétries sont déjà installées, il faut les traiter  le plus rapidement possible car les chances d’amélioration sont dépendantes de la précocité de la prise en charge. L’évolution du syndrome positionnel est généralement favorable mais des déformations d’ordre esthétique peuvent persister à l’âge adulte.
 
Image
 

Comment l’éviter?

 
Tout simplement en appliquant quelques conseils simples dans la vie de tous les jours. Un positionnement adéquat et varié de votre bébé est essentiel pendant son sommeil et ses moments d’éveil. La prévention est le meilleur traitement afin d’éviter un syndrome positionnel. Si vous remarquez que votre enfant développe un côté préférentiel, parlez-en à votre pédiatre ou médecin de famille.
 
Un pas vers la prévention... la réalisation d’un outil pratique.
 
Il est très facile de prendre de bonnes habitudes simples pour éviter une déformation alors qu’un traitement est beaucoup plus contraignant tant pour l’enfant que pour les parents. La parole est un moyen de communication pour faire véhiculer des informations. Toutefois, il semble utile d’avoir un support écrit en complément des explications verbales car le temps peut faire oublier les choses. C’est pourquoi Caroline MATTE  étudiante en deuxième licence en kinésithérapie a eu l’idée de réaliser un outil pratique afin de donner les conseils de base pour éviter ce syndrome positionnel. Cette brochure « Aider votre enfant à bien grandir » est donc remise aux parents lors d’une séance d’information.  Elle reprend les conseils lors des différents moments de la journée : quand bébé dort, quand bébé mange, quand bébé se promène…etc. Ce livret est actuellement utilisé comme moyen de prévention aux Cliniques Universitaires Saint Luc à Bruxelles. Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez nous joindre par mail :  Laurence Franck ou Claudine Christohpe .
 
AIDER VOTRE ENFANT A  BIEN GRANDIR.

Le syndrome positionnel: la prévention commence à la maison