Les 20 Km de Bruxelles se préparent. Le 31 mai 2009, à 15h nous aurons des fourmis dans les jambes!  A vos agendas

 
OOPS. Your Flash player is missing or outdated.Click here to update your player so you can see this content.
Accueil
Qui sommes nous ?
Projets
Le Forum
Témoignages
Agenda
Nous soutenir
Informations
Publications
News

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Statistiques

Membres: 13931
Publications: 166
Liens: 40
Visiteurs: 2804525
You are here: Accueil arrow Informations arrow Dossiers thémathiques arrow DOSSIER: Transposition des gros vaisseaux (TGV)
DOSSIER: Transposition des gros vaisseaux (TGV) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
DOSSIER: Transposition des gros vaisseaux (TGV)
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5
Page 6

Traitement chirurgical:
Intervention selon Senning ou Mustard
C’était l’intervention systématiquement réalisée pour la TGV ‘simple’, jusqu’à la fin des années ‘80’s.  Après cela, son utilisation s’est limitée aux enfants avec TGV et autres anomalies (y compris coronaires), rendant le switch artériel (cfr plus loin) impossible.  
Cette intervention consiste à inverser le sang bleu et rouge au niveau des oreillettes. Le chirurgien va ‘tunneliser’ les oreillettes de telle façon à amener le sang bleu des veines caves vers le ventricule gauche qui se vide dans l’artère pulmonaire, et le sang rouge des veines pulmonaires vers le ventricule droit qui se vide dans l’aorte (figure 6) .
 

 Image

Même si cette intervention est actuellement souvent délaissée pour le’ switch artériel’, plus physiologique, elle a permis de sauver un grand nombre d’enfants et leur a donné, et donne encore, une qualité de vie tout à fait satisfaisante. Il faut cependant se rendre compte que cette intervention laisse un ventricule droit éjecter dans l’aorte. L’aorte est à pression plus élevée que l’artère pulmonaire et le ventricule droit n’est normalement pas ‘programmé’ pour travailler autant. Avec le temps, ce ventricule droit peut donc parfois montrer des signes de fatigue. Des contrôles annuels sont donc recommandés après cette intervention afin de dépister et traiter de façon adéquate les éventuels signes de fatigue du ventricule droit. Les cicatrices au niveau des oreillettes engendrées par le geste chirurgical peuvent également avec le temps favoriser des troubles du rythme, pour lesquels des traitements peuvent être nécessaires. 



 
< Précédent   Suivant >